Réservé aux abonnés

Une fin du monde par jour

19 août 2011, 05:01

Combien de fois nous at- on déjà promis le pire, sinon la fin du monde? Aucun parti, groupement ou gouvernement n’a le monopole de ce moyen de communication devenu une mode. A l’époque, c’était en 1992,mêmele regretté Jean-Pascal Delamuraz nous avait prédit la fin du monde suisse, après le dimanche noir pendant lequel les Suisses alémaniques avaient dit non à l’EEE.

Dans l’autre sens, l’UDC nous a annoncé la fin des haricots si la Suisse signait les accords bilatéraux avec l&r...