Réservé aux abonnés

Un vilain coup à son image!

Le Conseil fédéral a décidé de ne pas reconnaître la petite arvine comme une dénomination traditionnelle valaisanne. Le risque de tromperie du consommateur est désormais réel.

01 mars 2011, 05:01

«Cette décision risque de dévaloriser le nom et l'image de la petite arvine, vin emblématique du vignoble valaisan.» La décision à laquelle Gérald Dayer, chef du Service cantonal de l'agriculture, fait allusion, porte sur la non-reconnaissance du terme petite arvine comme dénomination traditionnelle valaisanne («Le Nouvelliste» du 18 février). Dans sa réponse au conseiller national Christophe Darbellay qui avait déposé une motion dans ce sens, le Conseil fédéral considère en effet que la petite arvine «est un cépage cultivé dans d'autres cantons que le Valais et dans d'autres pays que la Suiss...