Réservé aux abonnés

Un statu quo qui dérange. Le commentaire de Romain Carrupt

21 oct. 2018, 18:00
Romain Carrupt, journaliste.

L’Etat du Valais ne donne pas l’impression de prendre la problématique du bourrage d’urnes à bras-le-corps. Un an et demi après la fraude électorale constatée dans le Haut-Valais, la sécurité du vote par correspondance n’a pas encore été renforcée. Et la Commission de justice (COJU) juge trop compliqué de réparer un scrutin manipulé.

A lire aussi: Valais: l’embarras de l’Etat face à la fraude électorale

Même si on peut la comprendre d’un...