Réservé aux abonnés

Un phénomène de niche qui répond à un besoin. Le commentaire de Christine Savioz

28 juin 2018, 20:00
Christine Savioz

Comment imaginer que des parents se sentent capables d’assumer l’instruction scolaire en famille? L’idée peut paraître étonnante. Si ce type d’enseignement reste un phénomène de niche en Valais – 11 familles feront l’école à la maison à la rentrée pour 37'000 élèves en scolarité obligatoire –, il séduit certains couples. Notamment les parents d’enfants aux besoins spécifiques (haut potentiel) ou qui se sentent mal à l’école. Des études montrent en effet que 10 à 20% des enfants souffrent en classe.

Ces parents sont loin d’êtr...