Réservé aux abonnés

Un géant de l’industrie pornographique frappé en plein «cœur». Par Nicolas Frei

10 janv. 2021, 21:00
Nicolas Frei, cybercoach

La décision de Visa et Mastercard de se retirer au début du mois de décembre du site pornographique le plus fréquenté au monde a fait l’effet d’une bombe. Le site qui occupe, en Suisse, la sixième place des sites les plus visités devant «20 minutes», Instagram ou Netflix a été épinglé à plusieurs reprises alors qu’il diffusait des vidéos de viols, de trafics sexuels et d’autres formes de contenus illicites exploitant des mineurs.

Il a été contrain...