Traitements par hélicoptère et agriculture biologique sont compatibles

Selon l’Association romande pour le traitement des terres agricoles par voie aérienne, l’agriculture biologique et l’épandage de produits par hélicoptère ne sont pas opposés.

16 mai 2019, 16:56
Selon l'ARTTAVA, en libérant les viticulteurs d'une tâche pénible, l'hélicoptère favorise l'agriculture bio.

Dans un communiqué, l’Association romande pour le traitement des terres agricoles par voie aérienne (ARTTAVA) appelle la population à ne pas confondre les produits et les moyens d’épandage. Si les consommateurs expriment le souhait d’une diminution de l’emploi des produits chimiques, les agriculteurs partagent ce point de vue. L’association explique que, depuis quarante ans, la profession s’emploie à diminuer l’utilisation des produits chimiques synthétiques. En Suisse romande, 600 hectares de vignes seront traités par hélicoptère sans produit de ce type, en 2019.

L’association ajoute que «les traitements par hélicoptère permettent d’aller encore plus loin que la culture biologique» en autorisant des traitements composés de produits naturels inoffensifs pour les êtres humains, la faune et les végétaux.