Le Valais touristique s'attaque aux marchés lointains

La société qui fait la promotion du Valais sur les marchés lointains, Matterhorn Region AG, lance une plateforme internet qui permet à ses clients asiatiques et américains de composer leur menu touristique valaisan juste en cliquant. Une solution qui paraît simple, mais qui n’en est pas moins innovante pour le Valais.
11 oct. 2018, 12:16
Mattherhorn Region vend des produits touristiques valaisans sur les marchés lointains grâce à un marché digitale.

Matterhorn Region AG est la plateforme, crée en 2017, qui vend le Valais touristique sur les marchés lointains: Chine, Corée, Amérique du Nord pour l’instant, secteur qui s’étendra aussi à l’Asie du Sud Est dès l’année prochaine.

A lire aussi : «Valais Matterhorn Region» réunit les destinations de Verbier, Saas-Fee, Aletsch et le Matterhorn Gotthard Bahn

Au lieu de simplement promouvoir une image du Valais dans ces régions, Matterhorn Region vend aussi des produits touristiques aux voyagistes de ces pays. Cette année, le montant des ventes devrait atteindre 1,2 million de francs.

Un montant qui peut paraître dérisoire, ne représentant qu’un petit 2% du chiffre d’affaires d'une société comme Téléverbier. «Nous vendons des destinations totalement inconnues en Asie», se défend Mario Braide, directeur de Matterhorn Region AG, qui ajoute que ces ventes sont une plus-value concrète qui s’ajoute à une promotion classique.

La place de marché numérique

Pour permettre aux voyagistes de choisir simplement les produits touristiques valaisans qu’ils souhaitent proposer, une place de marché digitale a été mise en place. Le site internet réunit les prestations proposées par les partenaires de Matterhorn Region, dont Verbier, la Région Dents du Midi, la Fondation Barry,  Matterhorn Gotthard Bahn, Aletsch Arena, Loèche-les-Bains, Saas-Fee, la région Brigue-Simplon ainsi que Valais/Wallis Promotion.

Le concept paraît simple. Il permet à un voyagiste de créer son propre package en cliquant sur les produits proposés, comme dans un supermarché touristique. Qu’il réserve des nuits d’hôtel, une montée en télécabine, un transport en chemin de fer, voire même les prestations d’un groupe de musique: il suffit de cliquer et tout est réservé immédiatement, avec une seule facture à la clé.

Une solution difficile à mettre en place

«L’idéal serait que l’on puisse avoir une place de marché digitale pour tout le canton», constate Damian Constantin, directeur de Valais/Wallis Promotion, «mais pour y parvenir, il faudrait que tout le monde touristique fonctionne avec la même logique. Pour l’instant, nous sommes très fragmentés dans le canton.»

Pour l’heure, pouvoir acheter un billet de chemin de fer, une entrée dans un bain thermal et réserver une table dans un restaurant en utilisant un seul site internet ou une seule application tient encore du rêve en Valais…

par Jean-Yves Gabbud