Réservé aux abonnés

Syngenta n'engage plus de cadres valaisans

A Monthey, les ressortissants de l'UE seraient presque systématiquement préférés aux Suisses pour les postes de cadres. En 2009, 95% des arrivants étaient étrangers. Témoignages.
02 août 2015, 19:13

«Dans mon bureau, nous ne sommes plus qu'une poignée de Suisses sur quarante cadres! Syngenta a décidé d'arrêter d'engager local», témoigne à Monthey un collaborateur de l'industrie chimique. Plusieurs de ses collègues confirment l'information: «Il y a une volonté affichée de ne plus recruter sur place, pour couper le cordon ombilical entre l'entreprise et la région», dit l'un d'eux. «Ils focalisent sur l'étranger avec des chasseurs de tête qui ciblent les Français notamment», déclare un autre ingénieur, citant le cas de deux Suisses «de bon niveau» ayant vu leur candidature écartée.

Chez Synge...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois