Réservé aux abonnés

Quo vadis?...

21 mai 2008, 05:59

SIMON EPINEY ancien conseiller aux Etats

Depuis la chute du Mur de Berlin, plus rien n'est comme avant. Le monde s'apparente à un grand village où les rapides absorbent les plus lents. On délocalise là où la production coûte la moins chère. Chacun se bouscule dans le but de s'accaparer de nouvelles parts de marché, quitte à éliminer son concurrent en bafouant les règles élémentaires de l'éthique sociale, environnementale ou politique.

La mondialisation, en tant qu'émergence d'un marché planétaire unique, a fini par déteindre également sur la politique intérieure du pays.

La proposition, de notre...