Réservé aux abonnés

Quand le flamenco et la musique indienne se marient

Le projet Andalusindia prend vie à l'Atelier-théâtre du Raccot à Monthey. A découvrir ce soir encore.
07 août 2015, 14:19
data_art_2661658.jpg

Au coeur de l'Atelier-théâtre du Raccot, dans l'enceinte de l'hôpital de Malévoz, la musique indienne sonne, tandis que, plus loin, la guitare flamenco s'accorde. Les protagonistes du projet Andalusindia répètent en vue des deux concerts qu'ils donnent ce week-end.

Andalusindia, c'est la fusion entre la musique traditionnelle indienne et le flamenco.

D'un côté, Stephan Montan gero, percussionniste, joueur de tabla ayant séjourné à de nombreuses reprises en Inde, et le vocaliste indien Amit Chakra borty; de l'autre, El Trio Nuevo et son chanteur Andrés Gil, le guitariste Pascal Reichler et l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois