Protection des troupeaux: accord conclu

Un accord de prestations a été conclu entre le service valaisan de l'agriculture et l'association Herdenschutz Wallis dans le but d'aider les exploitants à mieux protéger leurs troupeaux de moutons.

25 juin 2015, 16:54
More than 800 sheep are gathered for the annual sheep festival near the Gemmipass, between Kandersteg and Leukerbad, Switzerland, Sunday, 31 July 2011. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott) ....Un grand nombre de spectateurs se sont deplaces pour venir admirer environs 800 moutons reunis pour la fete des moutons de la Gemmi ce dimanche 31 juillet 2010 au Col de la Gemmi a Leukerbad. Chaque annee, lors du dernier dimanche du mois de juillet, les moutons descendent des alpages jusqu'au lac de Daubensee au Col de la Gemmi sur les hauts de Kandersteg et de Loeche-les-bains / Leukerbad, entre le canton de Berne et du Valais. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

La protection des troupeaux laisse à désirer sur plusieurs alpages à moutons en Valais. Pour y remédier, le canton vient de conclure un accord avec la section valaisanne de l'organisation nationale pour la protection des troupeaux (Herdenschutz).

Les 155 alpages à moutons du Valais ont été analysés par l'Association suisse pour le développement de l'agriculture et de l'espace rural (Agridea). Dans son rapport, elle indique que les mesures de protection des troupeaux doivent être adaptées dans 60% des cas.

Les recommandations prônées sont quantifiées et planifiées sur plusieurs années. "En vue de soutenir leur mise en oeuvre, le service valaisan de l'agriculture a conclu un accord de prestations avec l'association Herdenschutz Wallis", a indiqué l'Etat du Valais jeudi dans un communiqué.

Fondée en 2015, la section valaisanne est composée en majorité d'agriculteurs et d'éleveurs de moutons actifs dans le Haut-Valais. Ils seconderont le canton pour la gestion et la protection des troupeaux et conseilleront les exploitants pour le choix du matériel et la mise en oeuvre des mesures de protection.

Cet été, le service valaisan de l'agriculture soutiendra également financièrement un projet de gardiennage itinérant. Il a été mis en place par la commission des grands prédateurs de la chambre d'agriculture du Haut-Valais.