Réservé aux abonnés

Prise en charge des médicaments par l’assurance de base: l’interview de Me Didier Elsig, avocat spécialisé en droit des assurances

Didier Elsig est avocat spécialisé en droit des assurances. Il a défendu au cours de sa carrière, des patients, des assurés, des assureurs et des médecins notamment. Pour lui, la prise en charge ou non de médicaments par les assurances est un problème d’actualité, mais à qui la faute?
27 juin 2019, 05:30
Didier Elsig, avocat spécialisé en droit des assurances.

Un malade qui ne parvient pas à faire prendre en charge une chimiothérapie, est-ce courant selon vous?

Ce genre de cas se rencontre de plus en plus, car les caisses maladie ou l’assurance invalidité ne peuvent en principe que se fonder sur la liste des spécialités (LS) dans leur prise en charge; le problème se pose notamment dans les cas de maladies orphelines ou rares, comme la protoporphyrie érythropoïétique ou la mucoviscidose.

A lire aussi: Valais: elle lutte contre son cancer et pour la prise en charge de son tr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois