Plus de 9,5 millions de journées-skieurs: les Remontées mécaniques du Valais saluent une saison «hors du commun»

Des règles Covid assouplies, un fort ensoleillement et des chutes de neige suffisantes ont fait venir de nombreux skieurs, anglophones y compris, sur les pistes valaisannes durant la saison hivernale.
03 mai 2022, 10:47
Les Suisses étaient toujours plus nombreux sur les pistes.

«Hors du commun» et «exceptionnelle»: c’est ainsi que les Remontées mécaniques du Valais (RMV) qualifient mardi la saison hivernale 2021-2022. Une réussite qu’elles expliquent notamment par des règles Covid plus souples que dans les pays voisins, une météo radieuse et des précipitations faibles mais suffisantes pour garantir des pistes de ski excellentes.

A lire aussi: Le ski, c’est presque fini: 5 nuances d’une très bonne saison pour le tourisme valaisan

Cette saison, plus de 9,5 millions de journées-skieurs ont été enregistrées, soit en moyenne une augmentation de 31% par rapport à l’hiver 2020-21, de 23% par rapport à l’hiver 2019-20, qui avait été interrompu au 13 mars 2020, ou encore de 3% par rapport à l’hiver 2018-19, écrivent les RMV dans leur communiqué. Et les chiffres d’affaires suivent, eux aussi, la même tendance, se réjouissent-elles.

On a eu beaucoup de clients anglophones qui se sont concentrés sur les stations suisses.
Pierre Mathey, directeur des Remontées mécaniques du Valais

«On a eu beaucoup de clients anglophones (Britanniques et Américains) qui se sont concentrés sur les stations suisses parce que notre pays était moins restrictif avec les mesures Covid que nos voisins», relève Pierre Mathey, directeur des Remontées mécaniques du Valais, contacté par Keystone-ATS. La clientèle locale n’était pas en reste: les Suisses, toujours plus nombreux, «reprennent goût à la montagne. Ce qui est très réjouissant», ajoute-t-il.

Si l’ensemble de la branche se montre «très satisfait» de la saison écoulée, elle reste «consciente que le manque à gagner engendré lors de la saison 2020-21 se fera encore sentir sur plusieurs saisons», notent toutefois les RMV.

Défis énergétiques

Pour la suite, les RMV ont le regard tourné vers l’avenir avec de nombreux défis à relever, notamment une prise en compte de l’augmentation des coûts énergétiques et des matières premières, et l’objectif de continuer à investir et à renouveler le parc d’installations.

«On encourage les stations à intégrer la production d’énergie renouvelable, notamment via la pose de photovoltaïque sur les installations, pour répondre en partie à la hausse des prix», explique Pierre Mathey, soulignant que la durabilité est un «point central» dans la stratégie 2021-2025 des RMV. Le mouvement a été initié dès les années 2010.

On encourage les stations à intégrer la production d’énergie renouvelable, notamment via la pose de photovoltaïque sur les installations.
Pierre Mathey, directeur des Remontées mécaniques du Valais

En Suisse, c’est la station de Lax qui fait figure de leader en la matière; à Zermatt, tous les nouveaux bâtiments sont désormais dotés de photovoltaïque. «La pose de panneaux n’est toutefois pas à la portée de toutes les stations qui ont parfois déjà du mal à renouveler leurs infrastructures», complète Pierre Mathey.

par Keystone - ATS