Réservé aux abonnés

Plus de 250 chercheurs étudient la douleur que le patient ne peut dire

Plus de 2 millions de personnes souffrent de maladies chroniques. La journée recherche de la HES-SO a étudié la difficulté pour les soignants à évaluer la douleur.
11 déc. 2015, 00:08
Hopital de Sion, Sevice des soins intensifs.

Extension du service par 4 lits supplementaires.

©F.Mamin, 13.01.2006

En Suisse, 2,2 millions de personnes vivent avec des douleurs chroniques dues au diabète ou à l’arthrose par exemple. Une problématique d’autant plus importante que la population ne cesse de vivre plus longtemps.«Actuellement, l’espérance de vie moyenne chez les femmes est de 84 ans et chez les hommes, de 81 ans. Le coût des personnes touchées par les maladies chroniques en Suisse représente 80% des dépenses de la santé», a remarqué Luciana Vaccaro, rectrice de la HES-SO, en préambule à la première journée recherche du domaine santé organisée par la Haute école de...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois