Patrouille des Glaciers: une préparation professionnelle à la portée de tous

La Patrouille des Glaciers, c'est dans moins de 61 jours. Le moment de parfaire sa condition physique pour les plus affûtés. Ou de faire le point pour les skieurs alpinistes un peu déboussolés. Le Swiss Olympic Medical Center de la Clinique romande de réadaptation à Sion propose depuis 2 ans son expertise. "Le Nouvelliste" a poussé la porte de ce laboratoire de la performance.
17 févr. 2016, 12:35
/ Màj. le 19 févr. 2016 à 07:00
Salvatore a fait le choix de se préparer comme un pro pour la PDG pour limiter les imprévus le Jour J.

Le compte à rebours est lancé ! La Patrouille des Glaciers version 2016, c'est dans moins de 61 jours. La tension monte gentiment mais sûrement chez les participants qui sont de plus en plus nombreux à vouloir se situer dans leur préparation.

Avec près de 800 tests effectués chaque année, la Clinique romande de réadaptation (CRR) à Sion, labellisée Swiss Olympic Medical Center depuis 2011, a acquis une expertise dans le domaine. Arnaud Rapillard et ses deux collègues reçoivent quotidiennement quatre à cinq sportifs amateurs désireux d'affiner leur entraînement d'ici la fin avril. Car l'échéance approche "dangereusement"...

 

Le surentraînement, un piège que Salvatore de Grône compte bien éviter. A 33 ans, il prendra part à sa première « grande » PDG, 53 km entre Zermatt et Verbier pour 110 km effort..

 

Sérénité, un élément clé de la réussite pour le patrouilleur, qu’il s’élance de Zermatt ou d'Arolla. Un patrouilleur qui ne devra pas négliger non plus de bien s’alimenter pendant la course. La problématique sera abordée lundi prochain 22 février dans le cadre d’une conférence publique à la CRR de Sion. Autre enjeu au menu de la soirée: la gestion de l’altitude et les bienfaits ou non des stages en haute montagne.

Renseignements et inscriptions à cette conférence ici.

 

 

par Sarah Wicky,Patrick Ferrari