Pas de sexisme ni de discrimination au sein du Ministère public

Le rapport d’enquête administrative sur le Ministère public considère que les soupçons de sexisme et de discrimination à l’encontre des magistrates ne sont pas fondés.

23 avr. 2021, 17:12
Après enquête, le Conseil de la magistrature n'a pas relevé de soupçons de sexisme et de discrimination au sein du Ministère public. Mais la gestion globale des ressources humaines va être analysée.

Le Conseil de la magistrature du canton du Valais (CDM) a publié, sur son site internet, son rapport d’enquête administrative sur le renouvellement des fonctions en cours, au sein du Ministère public. Conclusion: il n’y aurait pas de sexisme ni de discrimination dans l’institution.

Veiller à une représentation équilibrée

«Le CDM constate que la mise en concurrence de procureurs, lors des élections aux fonctions dirigeantes du Ministère public, est une source de tensions. Il recommande à la Commission de justice et au Grand Conseil de veiller à une représentation équilibrée des femmes, au sein du bureau du Ministère public», relève la présidente du CDM, Carole Melly-Basili, dans un communiqué.

«Le bureau du Ministère public a pris acte du contenu du rapport du CDM», indique le parquet valaisan. 

La gestion globale des ressources humaines, actuellement partagée par les cinq membres du bureau, va être examinée prochainement.

A lire aussi: Nomination au Ministère public valaisan: le Conseil de la magistrature lance une enquête