Réservé aux abonnés

Ô bienheureuse faute...

FRANÇOIS-XAVIER PUTALLAZ - professeur

18 avr. 2011, 05:01

"Qu'ai-je donc fait pour mériter cela?" Combien de fois l'avons-nous entendu ce cri de révolte, lorsque nous-mêmes ou l'un de nos proches s'est trouvé soudainement atteint dans sa santé ou qu'une injustice s'est abattue sur nous?

Ce réflexe est malsain, car il induit une culpabilité délétère: on y confond le mal subi avec le mal commis, supposant à tort que tout malheur devrait trouver son origine dans une action mauvaise. S'il en était ainsi, les choses seraient simples. Mais en réalité ...