Réservé aux abonnés

«Ne surchargeons pas la justice»

La nouvelle loi sur le renvoi des criminels étrangers, conséquence de l’initiative UDC acceptée en 2010, est entrée en vigueur le 1er octobre. Le procureur général valaisan Nicolas Dubuis l’explique.

21 oct. 2016, 23:42 / Màj. le 22 oct. 2016 à 00:01
Sion - 16 juin 2014



Le procureur général du Valais Nicolas Dubuis refait l'historique du dossier "Dominique Giroud" du 13 octobre 2013 jusqu'à aujourd'hui.



Sabine Papilloud/Le Nouelliste

Les dispositions de la loi issue de l’acceptation par le peuple de l’initiative UDC sur le renvoi des criminels étrangers sont entrées en vigueur le 1er octobre. Dans un entretien accordé au «Nouvelliste», le procureur général valaisan Nicolas Dubuis, patron du Ministère public cantonal, évoque les changements dans la procédure judiciaire.

Nicolas Dubuis, qu’est-ce qui a changé depuis le 1er octobre?

Il y a expulsion obligatoire pour tous les étrangers majeurs, quel que soit leur titre de séjour, pour une série d’infractions jugées graves par le législateur et répertoriées à l’article 66a du C...