Réservé aux abonnés

Mourir à la télé

19 janv. 2010, 05:59

Haïti, janvier 2010: tremblement de terre, plusieurs dizaines de milliers de morts. L'émotion est à son comble: toute la presse en parle, la télé est omniprésente, chacun s'émeut sur son profil Facebook, on organise des marches de soutien, les chanteurs chantent pour la bonne cause, Kavanagh suggère un téléthon pour remplir les caisses de l'aide humanitaire.

Pakistan, octobre 2005: tremblement de terre au Cachemire, 74 000 morts, 3 millions de sans-abri. Pas d'émotion, une nouvelle, deux images à la tél&ea...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois