Marché immobilier: les stations premières victimes du ralentissement économique

La Banque cantonale du Valais (BCVs) et la Chambre immobilière du Valais ont publié pour la troisième année consécutive une analyse du marché immobilier valaisan. L'heure est à la prudence et aux tensions sur le marché. Les stations du canton souffrent particulièrement, alors qu'en plaine, les investisseurs délaissent les PPE pour les logements locatifs.

14 juin 2016, 14:22
En station, la construction va au ralenti. De nombreux biens existants sont en vente.

Si le marché immobilier a connu un fort dynamisme ces dernières années, différents signaux laissent aujourd'hui croire que la tendance pourrait s'inverser. Pour la troisième année consécutive, la Banque cantonale du Valais (BCVs) et la Chambre immobilière du Valais ont publié leur analyse de la situation. Les stations du canton sont particulièrement touchées par l'abondance de biens mis en vente, alors que la plaine s'en sort mieux. Les investisseurs semblent délaisser les PPE pour se tourner vers les logements locatifs.

Prudence de mise

Dans ce contexte général qui se tend, la président de la Direction générale de la BCVs, Pascal Perruchoud, s'est félicité de la pratique rigoriste de son établissement en matière de prêts hypothécaires. Si les taux devraient restés assez durablement bas, l'augmentation de l'offre par rapport à la demande de nouveaux logements fait l'objet de toute l'attention des professionnels.

Découvrez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et e-paper du 15 juin.