Réservé aux abonnés

"Lors des séances, on ne nous juge pas"

18 oct. 2012, 00:01
data_art_1144054.jpg

Après dix mois à suivre régulièrement les séances des Alcooliques anonymes, Julia apprécie toujours autant ces moments. "Là, on ne me juge pas; les gens m'ont aimée avant même de savoir qui j'étais. Quand je suis arrivée, j'avais une toute petite opinion de moi-même. J'essaie d'améliorer cela." L'adolescente apprécie aussi le fait que ces rencontres soient ouvertes aux personnes alcooliques sans condition, si ce n'est celle d'avoir le désir d'arrêter de boire. "Si un jour, je craque et que je bois à nouveau, je sais que je pourrais quand même venir aux AA et, qu'au lieu de me condamner, les...