Loisirs: les enfants suisses manquent d’espaces de jeu, selon Pro Juventute

Selon Pro Juventute, les enfants suisses n’ont pas assez d’espaces de jeu à disposition dans le pays. La fondation exhorte les communes à agir.

27 mai 2020, 14:57
D'un point de vue adulte, les espaces dédiés aux jeux d'enfants sont souvent réduits à des aires de jeux.

Le jeu libre en plein air ou dans la nature est important pour le développement positif des enfants, rappelle Pro Juventute à l’occasion de la Journée mondiale du jeu jeudi. La fondation exhorte les communes à créer plus d’espaces appropriés en ce sens.

La crise actuelle du corona illustre tout particulièrement l’importance d’espaces extérieurs naturels proches des lieux d’habitation des enfants pour leur santé physique et psychique, souligne Pro Juventute dans un communiqué diffusé mercredi. Or de tels espaces font souvent défaut.

D’un point de vue adulte, les espaces dédiés aux jeux d’enfants sont souvent réduits à des aires de jeux, note la fondation. C’est un raisonnement à trop court terme: les espaces de jeux adaptés aux enfants peuvent être des espaces diversifiés, cohérents et connectés dans l’espace privé, semi-public et public: chemins jouables, places, cours d’école, jardins et zones urbaines.

Progressivement, le temps libre des enfants est en outre remplacé par des plannings hebdomadaires structurés. Cela se reflète également dans le temps qu’ils consacrent à jouer dehors: il y a 50 ans, enfants et jeunes passaient en moyenne plus de trois heures en plein air chaque jour. Aujourd’hui, cette durée s’est réduite à 47 minutes par jour.

La ville jouable

Chaque commune dispose d’un potentiel pour créer des espaces de jeux attrayants, insiste Pro Juventute, qui a élaboré de nouvelles directives en ce sens à leur intention.

Pour la fondation, la ville jouable est une vision dans laquelle les enfants et leur besoin de jouer sont consciemment pris en compte dans l’aménagement urbain. Pour cela, la ville doit être composée d’un réseau d’espaces, de rues, de structures conceptuelles et socio-culturelles centrés sur le jeu comme un besoin fondamental.

Les directives pour les espaces de jeu sont accessibles au public et peuvent être utilisées comme base par les spécialistes, les autorités, les parents et les associations de parents.