Réservé aux abonnés

Libéralisation du ramassage des sacs-poubelles: pas de révolution en Valais

Depuis le 1er janvier 2019, les communes suisses doivent permettre aux entreprises de plus de 250 employés de confier leurs ordures à des camions poubelles privés. En Valais, cette réforme ne chamboule pas tout, puisque la majorité des municipalités le permettaient déjà.
10 janv. 2019, 17:30
En Valais, le marché de l'évacuation des ordures était déjà libéralisé pour les grandes entreprises.

Les communes suisses n’ont plus le monopole sur le ramassage des sacs-poubelles. Depuis le 1er janvier 2019, elles doivent permettre aux entreprises d’au moins 250 employés (succursales comprises) de faire appel à des transporteurs indépendants. Cela ne signifie pas que ces grandes sociétés doivent se tourner vers des privés. Elles peuvent continuer de confier leurs petits déchets à leur commune, mais sur la base d’un contrat et non plus en s’acquittant de la taxe de base.

Cette libéralisation, voulue par...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois