Réservé aux abonnés

L’Etat n’a rien commis d’illégal

Le procureur extraordinaire Dick Marty classe la plainte de Stéphane Riand contre Maurice Tornay, Nicolas Dubuis et Beda Albrecht pour abus d’autorité et gestion déloyale des intérêts publics dans le cadre de l’affaire Giroud.

03 déc. 2015, 23:37
/ Màj. le 04 déc. 2015 à 00:01
DATA_ART_3575681

Aucun représentant de l’Etat n’a protégé ou tenté de favoriser l’encaveur Dominique Giroud lors des différentes procédures fiscales et judiciaires à son encontre. Les institutions n’ont donc pas failli mais des «coïncidences», «des maladresses» ou «parfois des erreurs» ont contribué «à semer le doute et la suspicion sur l’intégrité de celles-ci». C’est la conclusion à laquelle arrive le procureur extraordinaire Dick Marty à la suite de la plainte déposée par l’avocat sédunois Stéphane Riand.

Aucune infraction pénale

Une année après avoir été nommé par le Grand Conseil, le procureur rend un verdi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois