Réservé aux abonnés

Les universités suisses ne valorisent pas assez l'expérience pratique, la chronique de Marion Mabillard

26 sept. 2017, 16:30
/ Màj. le 26 sept. 2017 à 20:00
Marion Mabillard, étudiante.

 On le dit souvent, l’enseignement universitaire suisse jouit d’un bon rapport qualité-prix en comparaison avec l’enseignement élitiste de pays comme l’Angleterre et les Etats-Unis. Pourtant, force est de constater qu’il existe au sein des universités suisses un manque cruel de valorisation des expériences professionnelles pratiques.

Dans la plupart des filières, aucun stage n’est prévu durant les cinq ans d’études nécessaires à l’obtention du diplôme de master. Au vu de...