Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les rimes du président

Hier, le président du gouvernement Jean-Jacques Rey-Bellet a choisi de parler de l'avenir de la planète lors des voeux officiels également prononcés par Mgr Brunner.

08 janv. 2008, 05:02

Jean-Jacques Rey-Bellet hait le catastrophisme. «Il ne permet pas à l'être humain d'avancer.» Par contre, il sait que l'une des tâches du politicien est de lutter contre le peu de mémoire des citoyens. «En moyenne sept ans après une catastrophe, on ne s'en souvient plus. Heureusement d'ailleurs...»

L'événement 2007 du président

Hier à la salle Supersaxo, lors des traditionnels voeux de Nouvel-An des autorités politiques et religieuses du canton, le président du gouvernement a relevé comme événement marquant de 2007, mis à part l'incontournable Lötsch-berg, le rapport sur le réchauffement global réalisé par le Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat. «Avec la précision du scalpel, il tranche dans le gras de nos insouciances: les émissions de gaz à effet de serre imputables à l'homme entraîneront probablement une hausse des températures de 4 degrés d'ici à 2100 et une élévation du niveau des océans jusqu'à 58 centimètres. De quoi noyer une...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias