Réservé aux abonnés

Les chevaux de bataille du vétérinaire cantonal

Le Valais est souvent taxé de laxisme dans l'application de la loi sur la protection des animaux. Pour en savoir plus, contrôle avec l'un des collaborateurs de l'Office vétérinaire.

12 nov. 2010, 05:01

«C'est pas terrible de laisser les bottes de foin à la pluie», lance Albert Alter. Collaborateur spécialisé de l'Office vétérinaire cantonal, il est occupé au contrôle d'une détention de chevaux dans la plaine du Rhône. La nourriture est déposée à même le sol et le foin, à l'air libre, a commencé à pourrir.

Depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la protection des animaux en septembre 2008, les normes se sont précisées pour chaque espèce. Au moment des débats sur l'introduction d'un avocat pour animaux, le Valais a souvent été montré du doigt: peu de plaintes (voir encadré), des mout...