Réservé aux abonnés

Les âmes errantes

06 déc. 2008, 05:59

PASCAL DÉCAILLET JOURNALISTE

Cinq minutes, pas une de plus: telle fut, cette semaine, l'incroyable rustrerie avec laquelle s'est comporté le groupe libéral-radical des Chambres fédérales face au candidat Christoph Blocher. Cinq minutes, juste pour lui signifier sèchement qu'il n'était pas éligible, on aimerait bien savoir pourquoi d'ailleurs. On ne demande à personne d'aimer Blocher, ni ses idées. Mais humilier de la sorte un ancien conseiller fédéral, comme on le ferait d'un comptable ayant piqué dans l...