Le verdict du procès de Christian Varone ajourné au 27 novembre

Le verdict du procès de Christian Varone est ajourné au 27 novembre; La défense a contesté un rapport d'expertise.

25 sept. 2012, 09:20
91602926

Le procès du commandant de la police valaisanne Christian Varone, accusé de tentative de vol de bien culturel, s'est ouvert mardi à Antalya, dans le sud de la Turquie. Le verdict a été rapidement ajourné au 27 novembre après que la défense a contesté un rapport d'expertise, selon plusieurs journalistes sur place.

L'avocate de M. Varone, Yasemin Mataraci, a demandé qu'une nouvelle exertise soit confiée à un archéologue plutôt qu'à un historien de l'art.

Christian Varone a été arrêté par la police turque le 27 juillet dernier à l'aéroport d'Antalya, après des vacances passées en famille. La police a découvert une pierre dans ses bagages, considérée par les experts lors d'une première rapide analyse comme un fragment de colonne antique.

Le commandant de la police valaisanne a été libéré par la justice turque après quelques jours de détention. Il a pu rentrer en Suisse.

Candidat à l'exécutif valaisan

Selon des articles de presse turcs, l'expertise de deux archéologues du musée d'Antalya du 10 septembre indique que la pierre trouvée dans les bagages de Christian Varone est un fragment d'une colonne romaine. Il s'agirait d'un vestige archéologique de valeur qui, comme le stipule la loi, ne doit pas sortir du territoire turc.

L'information des médias n'a pas été confirmée officiellement, puisque les instances judiciaires turques ne s'expriment pas sur une affaire en cours.

Christian Varone risque jusqu'à 12 ans de prison, qu'il ne devra cependant pas purger s'il reste éloigné de la Turquie.

Début septembre, il a été désigné candidat officiel du parti libéral-radical valaisan pour la course au Conseil d'Etat. Il brigue la succession du conseiller d'Etat Claude Roch.