Le Valais fixe ses objectifs touristiques

A quoi ressemblera le tourisme en Valais dans dix ou quinze ans ? Pour faire suite à l’étude sur la valeur ajoutée du tourisme publiée fin mai, le canton fixe ses grandes priorités et sa stratégie pour accompagner ce secteur de l’économie.

15 juin 2016, 11:53
/ Màj. le 16 juin 2016 à 08:00
A quoi ressemblera le tourisme valaisan dans dix ou quinze ans? L'Etat fixe ses priorités.

Le tourisme valaisan doit s’accroître de manière qualitative et non plus quantitative. C’est en substance le constat soulevé ce jeudi par l’Etat du Valais qui présente sa stratégie pour la prochaine décennie. Les différentes analyses et projections démontrent que le marché du ski restera un marché important mais qu’il stagnera relativement. En conséquence, le canton entend promouvoir l’optimisation des grands domaines skiables et encourager les fusions pour permettre des investissements plus importants. L’été, bien qu’attractif, reste une saison à développer mais souffre d’une très forte concurrence. Reste que dans une optique d’occuper les logements à l’année, il sera indispensable d’accroître la fréquentation en été, sans quoi les hôtels ne seraient pas viables.

Adapter les lois au tourisme?

Politiquement, le canton entend s’atteler à l’adapter aux régions de montagne. Ainsi, l’impact de la Lex Weber sera évalué quatre ans après son entrée en vigueur, en 2020 et «une optimisation du cadre législatif pourra alors être envisagée.» Le canton estime également que les stations déjà touchées par Weber devraient être exemptées de l’impact de la loi sur la vente d’immeubles aux étrangers, dans le but d’augmenter l’occupation des lits. Enfin, au niveau cantonal, l’Etat du Valais veut s’assurer que les plans de zones permettent le développement de projets touristiques. Last but not least, il s’agira d’encourager la formation et sensibiliser davantage la population au tourisme, notamment dès l’enseignement obligatoire.