Le Valais est le canton avec le plus fort taux de chômage, manque de neige en cause

Le Valais est le premier canton suisse... en ce qui concerne le taux de chômage. Avec 5,8%, 9377 chômeurs en chiffres absolus, il détrône ainsi Genève, jusqu'ici lanterne rouge. Une hausse qui s'explique notamment par le manque de neige.

09 janv. 2015, 14:13
Malgré une hausse de 0,5% de son taux de chômage en décembre, le canton de Neuchâtel reste derrière le Valais, qui a connu un bond à 5,8%.

Le chômage a augmenté dans tous les cantons romands en décembre. Le phénomène apparaît le plus marqué en Valais, où le nombre de chômeurs a bondi de 2542 par rapport à novembre à 9377 et le taux de chômage de 1,6 point à 5,8% de la population active.

Le Valais devient du coup le canton affichant le taux de chômage le plus élevé de Suisse, détrônant Genève qui occupe traditionnellement la place, selon les chiffres diffusés vendredi par le Secrétariat d'Etat à l'économie. La hausse constatée le mois dernier s'explique notamment par des raisons saisonnières, dans les secteurs de la construction et du tourisme.

Le manque de neige explique la hausse particulièrement marquée du taux de chômage en Valais en décembre. En effet, les engagements prévus dans les remontées mécaniques ou dans l'hôtellerie, restauration et nettoyage n'ont finalement pas tous été concrétisés.

Une hausse du chômage en décembre est habituelle en Valais, en raison de la suspension des travaux dans la construction et l'agriculture. Mais les années précédentes, ce chômage saisonnier était atténué par une hausse de l'embauche dans les secteurs touristiques, a indiqué à l'ats Peter Kalbermatten, chef du service valaisan de l'industrie, du commerce et du travail.

Hausse partout en Suisse romande

Le canton de Neuchâtel a lui aussi connu un mauvais mois de décembre. L'effectif des chômeurs y a augmenté de 421 sur un mois à 4954. Le taux de chômage a grimpé de 0,5 point à 5,6%. A Genève, le nombre de chômeurs s'est accru de 229 à 12'691, mais le coefficient n'a progressé que de 0,1 point à 5,4% de la population active.

Le canton de Fribourg a vu l'effectif de ses chômeurs s'étoffer de 605 à 4933, pour un taux de chômage de 3,2% (+0,4 point), toujours le plus bas de Suisse romande et inférieur à la moyenne nationale (3,4%). Vaud a subi une hausse de 1042 chômeurs à 19'138, avec un coefficient de 5,1% (+0,3 point).

Le canton du Jura a enregistré une progression identique de son taux de chômage, mais à 4,1% de la population active. Le nombre des chômeurs y a augmenté de 118 à 1477. A Berne, l'effectif des chômeurs s'est accru de 1009 en décembre à 14'428, pour un coefficient de 2,6% (+0,1 point).

Le mois dernier, le taux de chômage a progressé dans tous les cantons, à l'exception de celui des Grisons (-0,1 point à 1,9%), où les facteurs saisonniers ne pèsent pas comme en Valais. A Zurich, canton le plus peuplé du pays, il a gagné 0,2 point pour s'établir à 3,5%, soit juste en dessus de la moyenne nationale.