Réservé aux abonnés

Le Valais doit digérer la fermeture d’une prison

Deux criminels ont été relâchés faute de place en cellule en début d’année. Depuis, des solutions ont été trouvées.
02 mars 2017, 23:35
/ Màj. le 03 mars 2017 à 00:01
L'ancienne prison de Martigny.

La fermeture en ce début d’année de la prison préventive de Martigny, pour des raisons budgétaires, a créé quelques problèmes de manque de places dans les établissements pénitentiaires valaisans. Des ajustements se sont révélés nécessaires, mais la situation se serait normalisée, selon le Département de la formation et de la sécurité (DFS) qui réfléchit depuis plusieurs années à une nouvelle organisation des geôles valaisannes.

Selon le témoignage d’un policier valaisan, la fermeture de la préventive de Martigny fin 2016 aurait bel et bien provoqué un début d’engorgement en cellule. «A deux ou...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois