Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés 10

Le Valais aide le Népal à panser ses plaies

Simon Darioli est de retour du Népal où Bhavisya, l'association qu'il préside, multiplie les projets pour venir en aide à la population suite au séisme.

08 sept. 2015, 17:01
data_art_3333844.jpg

"Au premier coup d'oeil, tout paraît normal. Les magasins et les marchés sont ouverts et les gens nous saluent avec le sourire. Et puis on lève les yeux et, au-dessus des façades familières, on se rend compte qu'il manque un étage, parfois même deux."

Simon Darioli, l'ancien chef du Service cantonal de l'action sociale, revient tout juste d'un séjour d'une dizaine de jours au Népal. Président de l'association valaisanne Bhavisya (voir encadré), il s'est rendu sur les lieux avec Corinne Giroud, autre membre du comité, pour prendre la mesure de la situation à la suite du tremblement de terre du 25 avril dernier qui a durement touché le pays.

Une atmosphère pesante

A Bhaktapur, ville de 800 000 habitants où l'association déploie ses activités, les bâtiments de construction "moderne" ont résisté aux secousses. Par contre dans la vieille ville, c'est la désolation. Sur les 321 personnes qui ont perdu la...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias