Réservé aux abonnés

Le Valais à leur secours

24 mai 2016, 23:35
/ Màj. le 25 mai 2016 à 00:01

Révélée par «Le Matin», l’affaire a fait la une de la presse romande fin avril. Une auto-école genevoise est accusée d’avoir dispensé pendant plusieurs années des cours illégalement. Depuis, l’entreprise, menacée de faillite, a coupé le moteur laissant des centaines de jeunes conducteurs sur le carreau. Pour certains, qui avaient payé en avance leurs cours L2, la pilule est amère. A la clé: une perte de plusieurs centaines de francs et le risque de voir leur permis annulé, faute d’avoir pu suivre ces fameux deux jours de formation complémentaire obligatoires.

Une situation qui a des répercussio...