Le Valais a grandement contribué à l'envol des AOP-IGP qui fêtent 20 ans de succès en Suisse

Ce jeudi dans le cadre du Salon des Goûts et Terroirs à Bulle, l'Association suisse des appellations d’origine protégées (AOP) et indications géographiques protégées (IGP) a dressé un bilan largement positif de 20 ans d'activités prolifiques.

30 nov. 2017, 14:59
/ Màj. le 30 nov. 2017 à 15:02
AOP

«L’impact de l’enregistrement de spécialités agricoles comme appellations d’origine protégées (AOP) et indications géographiques protégées (IGP) est significatif pour les producteurs, les régions et les consommateurs.» A l’heure de fêter les 20 ans de ce label ce jeudi à Bulle, le directeur de l‘Association suisse des AOP-IGP Alain Farine n’a pas manqué d’insister sur les effets socio-économiques positifs générés par ces mesures comme l’amélioration de la qualité du produit, la protection contre les dérives et autres usages illicites de la dénomination ou encore le maintien des prix à la production, transformation et consommation.

Premier canton à avoir lancé les AOP et principal pourvoyeur, le Valais a bien sûr grandement contribué à cet essor.  «Chez nous aussi, le bilan est très positif: les filières et la promotion ont été organisées, la qualité est garantie et de la valeur ajoutée est créée», souligne Gérald Dayer, le chef du Service de l’agriculture. Qui révèle que le chiffres d’affaires des produits AOP/IGP valaisans dépasse 80 millions de francs par an.