Le TGV des Neiges est en déficit

Le TGV des Neiges subit une baisse importante de la fréquentation cet hiver. Son avenir n'est cependant pas remis en cause.

06 mars 2012, 16:56
Le TGV des Neiges relie directement Paris au Valais trois fois par jour du vendredi au dimanche.


Nouveliste/Mamin

Le TGV des neiges affiche une baisse de 25 % de la fréquentation cette année en regard de la même période en 2011. Directeur général de TGV Lyria, Alain Barbey, a analysé lundi cette diminution au micro de «Rhône FM».

Les passagers qui empruntent la ligne reliant le Valais à la capitale française étaient de 3500 entre mi-décembre et fin janvier, contre plus de 4300 l’an dernier. Le TGV Lyria des Neiges circule trois fois par jour du vendredi au dimanche en ligne directe entre Paris et Brigue. Alain Barbey  pondère «cette situation en baisse est exceptionnelle cette année. Ce produit attire toujours des gens, nous allons maintenant penser à des améliorations.» L’optimisme reste donc de mise. «Lorsque le tourisme d’hiver pâtit d’une situation économique, les transports n’y échappent pas», poursuit-il.

S’il reste confiant pour l’avenir du TGV des neiges, celui d’été affiche une plus mauvaise posture. «Il faut être réaliste. Ce produit est déficitaire depuis plusieurs années déjà et nous songeons à stopper ce service.» La suppression n’est cependant pas envisagée pour l’été 2012. Alain Barbey explique cette différence de fréquentation par les comportements distincts des touristes l’été et l’hiver. «En hiver, les gens restent en station, ils n’ont pas besoin d’une voiture avec eux pour se déplacer. L'été, ils veulent être plus mobiles», conclut-il.