Réservé aux abonnés

Le temps de la synthèse

29 déc. 2008, 05:59

YVES NIDEGGER avocat, conseiller national

J'ai la faiblesse de croire que le parti auquel j'ai adhéré, et c'est la raison de cette adhésion, incarne le retour en force des valeurs conservatrices. Racines des libertés et de la prospérité qui ont fait la Suisse. Il ne s'agit pas d'une démarche de contemplation nostalgique d'un passé révolu. Mais de la volonté de participer à la plus actuelle des démarches politiques: s'assurer que la Suisse de demain sera réconciliée avec elle-même. Cette démarche contient, je le pense, la réponse active à trois défis parmi les plus pressants du moment: la crise ...