Le Rhône poursuit sa mue à grands pas

Des chantiers à Viège et à Aproz ont commencé en début d’année dans le cadre de la 3ème correction du Rhône. Au cœur de la démarche, la sécurité.

18 mai 2017, 12:09
/ Màj. le 18 mai 2017 à 13:10
Vue aérienne des travaux de renforcement de digue protégeant le secteur bâti d’Aproz.

La 3ème correction du Rhône avance à grands pas à Viège et à Aproz. Commencé en début d’année, le chantier d’Aproz prévoit le renforcement de la digue existante sur 1,6 km. «Cela permettra la libération de zones à bâtir aujourd’hui soumises à des restrictions de construction en raison du danger», souligne Tony Arborino, chef ad-intérim de l’office cantonal de la construction du Rhône. Au terme de cette troisième correction, le canton sera entièrement sécurisé en cas de crue jusqu’à 20% supérieure à celle d’octobre 2000.

A Viège, le Rhône de demain prend forme

A Viège, les travaux sont d’envergure puisque le fleuve sera élargi de 30 à 45 m par endroit. «Ce que l’on fait là, c’est dessiner le Rhône de demain, poursuit Tony Arborino. Le remettre en valeur en profitant de son potentiel sur le plan de l’énergie, du paysage, de l’offre de détente et de mobilité ainsi que des infrastructures agricoles.

La fin des travaux est prévue l’année prochaine pour Aproz et en 2021 pour le site de Viège.