Réservé aux abonnés

Le révisionnisme malveillant à l'oeuvre

02 août 2015, 19:14

PHILIPPE BARRAUD journaliste

Au lendemain de Pâques, j'ai écrit un mot à Jean-Jacques Rapin pour lui dire ma satisfaction, mêlée d'un peu de surprise, de voir que la commémoration de la mort du général Guisan se passait dans une atmosphère plutôt positive, avec même çà et là une touche de ferveur populaire. Mais j'ajoutais aussitôt: ne nous emballons pas, les coups bas viennent toujours dans un deuxième temps.

Je ne croyais pas si bien dire. Le lendemain, «L'Hebdo» publiait un dossier intitulé «Quand le mythe se lézarde», dans lequel deux journalistes, équipés de leur petit burin Mont-Blanc, t...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois