Réservé aux abonnés

«Le renouvellement politique n’est plus assuré»

L’Association des communes suisses avait lancé l’«Année du travail de milice» en 2019. Bilan.

06 janv. 2020, 00:01
Le mobilier de la nouvelle salle du parlement vaudois dans le nouveau batiment ou va sieger le Grand Conseil Vaudois photographie ce vendredi, 24 mars 2017 a Lausanne. La reconstruction du batiment du parlement (projet Rosebud), autorite legislative du canton de Vaud est a bout touchant. Il sera inaugure le 14 avril prochain et remplace le batiment Perregaux detruit par le feu en 2002. (KEYSTONE/Cyril Zingaro) SCHWEIZ PARLAMENT KANTON WAADT EINWEIHUNG

Environ 93 000: c’est le nombre estimé de personnes qui, en Suisse, exercent un mandat politique, dans les communes, les cantons et sur le plan fédéral. Si le système de milice est presque unanimement salué comme une qualité spécifiquement suisse, au même titre que la démocratie directe et la neutralité, le nombre de candidates et candidats ne cesse de diminuer dans les villages. C’est pourquoi l’Association des communes suisses (ACS) avait décrété 2019 «Année du travail de milice». L’heure est désormais à l’élaboration de mesures concrètes. Explications du responsable du programme, ...