Réservé aux abonnés

Le rebond après un échec cuisant

06 août 2015, 15:20
data_art_1265043.jpg

JEAN-MICHEL CINA

Jean-Michel Cina a connu l'échec populaire le plus sec (75,2% de non) jamais enregistré en votation populaire dans le canton avec sa loi sur le tourisme.

Le conseiller d'Etat a tiré les leçons de cette déconvenue. Il reconnaît qu'il a mené la réforme de cette loi comme l'aurait fait un président de commune (qu'il fut à Salquenen): en discutant avec quelques chefs de service. Depuis lors, Jean-Michel Cina commande des études et consulte largement avant de lancer un projet.

Après deux états généraux du tourisme et le travail de trois commissions, le Valais se retrouve avec une...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois