Le peuple votera sur la participation aux frais des EMS

Le référendum contre la loi sur les soins de longue durée a été validé par le Grand Conseil. Le peuple votera donc sur la participation des pensionnaires aux frais des EMS.

13 déc. 2013, 09:56
Soixante personne vivient à ce jour à l'EMS Saint-Sylve de Vex.

Le Grand Conseil a validé vendredi le référendum déposé par la gauche haut-valaisanne contre la loi sur les soins de longue durée. Le peuple valaisan votera donc sur cet objet, contre l’avis du Conseil d’Etat. Sa proposition de rendre nul le référendum a été balayée par 75 voix contre 28 et 20 abstentions. Seul le PDC du Valais romand a soutenu la position de l’exécutif cantonal.
La loi attaquée par plus de 3600 citoyens prévoit que les pensionnaires des EMS doivent participer au financement de soins non pris en charge par les caisses maladie. Cette participation est fixée en fonction de la fortune des personnes concernées. Elle est de 5%, mais limitée à 2500 francs par an, pour les pensionnaires dont la fortune se situe entre 100 000 et 199 999 francs. Cette participation passe à  10%, avec un maximum fixé à 5000 francs, pour une fortune comprise entre 200 000 et 499 999 francs, et finalement de 20%, mais au maximum de 10 000 francs, lorsque la fortune dépasse le demi-million de francs.
Le référendum bloque la mise en application de la loi depuis trois ans. Cela représente un manque à gagner de 9 millions par an à l’Etat du Valais.