Le parlement veut saisir la Comco concernant le soutien au solaire et à l'éolien

Le Grand Conseil a accepté jeudi un postulat portant sur les subventions accordées au solaire et à l'éolien. Le parlement souhaite que le Conseil d'Etat fasse appel à la Comco.

12 juin 2014, 19:24
Les Services industriels genevois confirment le rachat d'Ennova.

Le subventionnement dont bénéficient le solaire et l'éolien était jeudi au coeur d'un postulat porté par la droite et accepté par le Grand Conseil. Le parlement invite le Conseil d'Etat à saisir la Commission de la concurrence (Comco) sur ce sujet.

Selon les auteurs du postulat, l'électricité solaire ou éolienne est écoulée en priorité sur les réseaux électriques. De plus, "elle est massivement subventionnée, ce qui incite les exploitants à surproduire".

Une situation qui entraîne une baisse des prix de gros de l'électricité à certaines périodes, "jusqu'à ponctuellement devenir nuls et parfois négatifs", assurent les auteurs du postulat.

Une situation qui, selon eux, "fausse totalement le marché de l'électricité" et remet en question "le positionnement de l'hydraulique". Leur décision d'inviter le Conseil d'Etat à saisir la Commission de la concurrence (Comco) sur cette problématique a été suivie par le parlement qui a accepté le texte par 67 voix contre 27 et 2 abstentions.