Le même séisme qu'en Italie pourrait faire 500 morts en Valais

Le canton du Valais et la Confédération ont imaginé les conséquences d’un tremblement de terre similaire à celui qui a frappé l’Italie. Des chiffres qui font réfléchir.

26 août 2016, 16:55
/ Màj. le 26 août 2016 à 17:50
Plus de 260 personnes ont perdu la vie dans le séisme du sud de l'iItalie.

Un séisme d’une ampleur similaire à celui qui a frappé l’Italie et fait plus de 260 morts cette semaine aurait des conséquences au moins aussi graves en Valais. Selon les calculs, on parle de 100 à 500, voire 1000 morts. «Notre canton a étudié un scénario pour mesurer les conséquences d’un séisme chez nous», indique Claude-Alain Roch. Selon le chef de l’Office cantonal de protection de la population, le canton a imaginé un séisme de magnitude 6,4 sur l’échelle de Richter, équivalent au drame italien. A une différence près. «En Italie, la profondeur de l'épicentre était de 4 km, contre 10 km dans notre scénario. Or, plus la secousse est proche de la surface, plus elle est dévastatrice.»

Jusqu’à mille morts

L’hypothèse valaisanne prévoit un épicentre vers Saint-Léonard et ferait, selon le même office cantonal, une centaine de morts, un millier de blessés et entre 50'000 et 100'000 sans abri. Et avec une profondeur de 4 km ? «ll y aurait plus de morts, de blessés et de dégâts», indique Claude-Alain Roch. 

«A 4 km de profondeur, la secousse est beaucoup plus violente et le potentiel destructif bien plus élevé» confirme Roberto Peruzzi, ingénieur civil à Monthey.  Ce spécialiste des dangers sismiques est un des experts qui forme les spécialistes de l’Etat du Valais. Il travaille aussi avec la Confédération. Et ajoute : «selon des modèles établis par Berne, chez nous en Valais un tel séisme de 6,4 à 4 km de profondeur pourrait faire entre 500 et mille morts.» 

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de samedi.