Réservé aux abonnés

Le mécontentement monte chez les chasseurs de chamois

La commission consultative de l’Etat du Valais n’a pas retenu la proposition des chasseurs de modifier la gestion controversée du chamois. Déception. Le Conseil d’Etat tranchera à la mi-juin.

31 mai 2016, 00:20
Parmi les priorités du nouveau garde-chasse, définir la qualité et la quantié des cheptels. Ici, un bouc de chamois. (NOUVELLISTE/Christian HOFMANN) ARCHIVES FAUNE ALPINE

Parviendra-t-on à un consensus dans la gestion du chamois en Valais? La question est d’actualité au moment où s’élabore le nouvel arrêté quinquennal 2016-2020 réglant différentes dispositions liées à la pratique concrète de la chasse sur le terrain. Le Service cantonal de la chasse, de la pêche et de la faune prône la reconduction du système en vigueur qui permet la gestion optimale d’un cheptel qualifié de sain. Une pratique qui déçoit un nombre grandissant de chasseurs. C’est la première fois que ce mécontentement est autant perceptible. En cause, la commission consultative de l’Etat du Vala...