Réservé aux abonnés

Le Globe se fait son cinéma

MICHÈLE PRALONG - CODIRECTRICE DU THÉÂTRE DU GRÜTLI À GENÈVE

21 mars 2011, 05:01

Il y a quelques mois, le fondateur du Forum de Davos, Klaus Schwab, diagnostiquait: le monde est en burn out. Fatigue et stress extrêmes. Une allégorie étonnante que ce monde soudain personnifié, dépeint comme sonné par la crise.

Appelons-le le Globe. Aujourd'hui, le Globe est secoué par la révolte des pays arabes: par cette proportion énorme de jeunes qui ne veulent plus s'accomoder de systèmes oppressifs et corrompus. Le Globe retient son souffle, cherchant à imaginer où va mener ce soulèvement massif,...