Le double salaire d'Oskar Freysinger remis en cause

Sans souhaiter mettre un terme au double mandat d'Oskar Freysinger, le Parlement demande à ce que celui qui exerce un double mandat de conseiller d'Etat et de conseiller national reverse les indemnités journalières de son mandat fédéral au canton.

13 juin 2014, 14:57
Oskar Freysinger serait l'une des principales cibles du groupe Versus 13 qui se bat contre "un repli du Valais identitaire".

Le socialiste Gaël  Bourgeois et le Vert Christophe Clivaz ont demandé que celui qui exerce un double mandat de conseiller d’Etat et de conseiller national reverse les indemnités journalières de son mandat fédéral au canton. «Si la légalité est respectée, il paraît difficilement justifiable qu'une fonction très bien  rémunérée comme celle de conseiller d'Etat puisse être cumulée avec les jetons de présence d'un élu fédéral», affirment les deux députés dans leur texte. Leur Motion n’a pas été combattue. Elle est ainsi transmise au Conseil d’Etat pour traitement.

Par contre, le Parlement n’a pas souhaité mettre un terme au double mandat d’Oskar Freysinger. Aussi bien le PDC du Bas que le PLR ont combattu cette idée, alors qu’Annick Clerc Bérod (ADG) estime que ce double mandat n’apporte que des moins-value au canton.

Christophe Claivaz (PLR) a déclaré, avec humour, que si Oskar Freysinger renonçait à son mandat fédéral, le Parlement cantonal serait privé des interventions du député Grégory Logean.
Finalement, les motionnaires ont retiré leur texte.