Réservé aux abonnés

Le documentaire d’un Valaisan montre l’enfer d’un camp pour migrants

Le réalisateur Shams Abou El Enein a passé un mois près du «hotspot» de Samos, en Grèce, où les réfugiés attendent parfois des années pour connaître leur sort. Il en a fait un long métrage, son premier.

19 mai 2021, 17:00
Djeuko Ngouabe Danny Brice, un migrant camerounais qui vit dans le camp de Samos depuis huit mois, est l’une des personnes qui ont témoigné dans le film.

«Sur place, je me suis pris une énorme claque», s’exclame d’emblée Shams Abou El Enein (28 ans). Ce réalisateur valaisan, né à Saillon, a tourné un documentaire sur les migrants qui attendent pendant des années que leur sort soit défini sur l’île de Samos, en Grèce. Il y a passé un mois en 2019 pour vivre une aventure humanitaire avec sa compagne, étudiante en médecine. «J’avais pris la caméra au cas où, mais n’avais pas prévu d’en...