Le coronavirus pourrait coûter 6,4 milliards au tourisme suisse

Le tourisme mondial s’effondre à cause de la pandémie. Une étude de la HES-SO Valais estime que l’industrie suisse du tourisme perdra 18% de son chiffre d’affaires en 2020.

30 mars 2020, 16:31
Neige et soleil, la saison était idéale jusqu'au 16 mars et la décision du Conseil fédéral de fermer les domaines skiables. (image d'illustration)

Selon une étude de l’Institut Tourisme de la HES-SO Valais, relayée par le Blick, la crise du coronavirus va entraîner une perte de 6,4 milliards de francs en suisse. Cela représente un recul de 18%. L’hôtellerie serait particulièrement touchée et pourrait égarer 2 milliards.

Auteur de cette étude, Roland Schegg estime que les villes seront plus impactées que les régions de montagne: «Le tourisme d’affaire, qui porte les villes depuis 15 ans, s’est effondré. Mais l’épidémie a atteint le Valais après les vacances de carnaval et relativement proche des dates de fermeture, ce qui pourrait limiter la casse.»

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch