Le Conseil des Etats refuse de soutenir une nouvelle offre en matière d'hébergement

Le Conseil des Etats a refusé une initiative cantonale valaisanne en faveur des nouvelles offres en matière d'hébergement.

03 mars 2016, 14:55
On trouve des appartements et chalets de toutes les gammes sur Airbnb en Valais. L'offre explose littéralement. La législation ne suit pas.

   SACHA BITTEL/A

Le Conseil des Etats a décidé tacitement de ne pas donner suite à une initiative cantonale valaisanne demandant de soutenir les offres d'hébergement touristique de particulier à particulier sur Internet en adaptant le droit en vigueur. Mais il s'est dit prêt à déposer un postulat pour examiner la question.

C'est le député Philippe Nantermod, aujourd'hui conseiller national, qui avait déposé ce texte au Grand Conseil valaisan.

Ce texte, accepté par les députés valaisans, rappelait que "la législation fédérale est dans certains domaines peu adaptée aux plateformes communautaires de location et de réservation de logements de particuliers. Les exigences notamment en matière d'annonce des logeurs (art. 16 LEtr), de normes hôtelières ou de fiscalité ne correspondent manifestement plus aux attentes des clients du XXIème siècle et à la structure de l'offre. Plutôt que de risquer de voir les utilisateurs de ces services – et donc nos clients – pénalisés, ou de criminaliser d'emblée cette nouvelle voie prometteuse pour le tourisme, il est urgent de mettre à jour les normes fédérales pour qu'elles n'aboutissent pas, par une application trop stricte, à l'interdiction de ces offres comme ce fut le cas dans certaines villes et régions étrangères."

Le Conseil national doit encore se prononcer sur cette question.